Grande Mosquée de Tivaouane: L’achèvement d’un lieu de culte témoin del’histoire




La rénovation de la Grande mosquée de Tivaouane est la préoccupation de l’heure au sein de la communauté Tidjane du Sénégal. Lors du dernier Gamou annuel, en 2019, le Khalife général des Tidjanes, Serigne Babacar Sy Mansour a émis le vœu de voir enfin s’achever les travaux de ce chef d’œuvre architectural qui a traversé les époques et les générations et a reçu les bénédictions ainsi que les serments enthousiastes des différents guides de la cité religieuse.

Pour comprendre toute la symbolique qui entoure ce projet qui catalyse les aspirations cultuelles de toute une communauté, remontons à l’année 1902, année à partir de laquelle, Tivaouane, jadis ancien terroir des ceddos, connus pour leur opposition légendaire à l’expansion de l’islam et leur gout prononcé pour le syncrétisme, vit les prémisses d’un renouveau spirituel porté par un homme de Dieu qui a fait du combat pour l’expansion de l’islam sa seule raison d’être, En effet, Seydi El hadji Malick Sy venait de s’y installer sur invitation des dignitaires de la localité avides de mieux connaitre leur religion. Tivaouane devenait dès lors le berceau de la Tidjania en Afrique de l’Ouest, porté par l’aura de ce maître incontesté.

Puis en 1903, afin d’ancrer les pratiques religieuses dans les mœurs des populations, il émit le vœu d’y construire la première mosquée et obtint une autorisation de l’administration par arrêté du gouverneur du 17 Février de la même année. Quelques mois plus tard, au cours de l’année 1904, Tivaouane devait inaugurer son premier lieu de culte. Seydi El hadji Malick Sy y dirigea la première prière du vendredi. Le symbole est fort.



Au fil des années, cette mosquée qui va porter les bases de sa première zawiya allait servir à accueillir les veillées nocturnes du gamou célébrant la naissance du Prophète Paix et Salut sur lui et à rythmer la vie spirituelle de la communauté formée autour de sa famille notamment ses fils Serigne Babacar Sy, El Hadj Mansour Sy et Serigne Abdoul Aziz Sy Dabakh.

D’ailleurs, à la disparition de Seydi El hadji Malick Sy, Serigne Babacar Sy, aidé par El Hadj Mansour Sy Malick, avait entamé une première rénovation en 1940. Il contribua ainsi à bien maintenir le bâtiment qui restait ainsi debout au fil des générations.

Bien plus tard, à l’origine de l’imposante bâtisse qu’elle est devenue l la volonté du Khalife El Hadji Abdoul Aziz Sy Dabakh de faire construire une Grande Mosquée de cette dimension pour rendre hommage à El Hadji Malick Sy et sceller l’unité de sa famile. Le projet est aussitôt parrainé par El Hadji Seydou Nourou Tall et confié à El Hadj Habib SY, après en avoir discuté avec toute la famille. On pouvait également compter sur la contribution des autorités de l’époque ainsi que des disciples.

La première cérémonie a eu lieu vers la fin de l'année 68-69 à Tivaouane, et a ressemblé d’illustres personnalités comme Serigne Cheikh Mbacke Gaindé Fatma, Serigne Hady Touré, Thierno Saidou Nourou Tall, et tant d’autres...

El Hadj Abdoul Aziz Sy Dabakh aura marqué son Califat avec la construction de la grande mosquée de Tivaouane dont les travaux débutèrent quelques années plus tard, le 8 Janvier 1979.


A en croire l’architecte Cheikh Ngom qui fut désigné pour en concevoir les plans et la maquette, la Grande Mosquée de Tivaouane a fait l’objet d’un projet ancien. Il revenait à cet expert de présenter des esquisses.

Le projet comportait la grande mosquée proprement dite avec une salle de prière et une Mezzanine, la mosquée des femmes, la bibliothèque qui sera érigée sur l’espace de l’ancienne mosquée et les bâtiments annexes qui doivent accompagner la mosquée. Il est important de préciser que c’est Serigne Abdou qui avait confié la gestion des travaux à son jeune frère, Serigne Habib Sy Malick. Il avait également mis en place un comité de suivi de la finition. Celui-ci était composé de Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, feu Serigne Lamine Diop, Imam Rawane Mbaye, Serigne Babacar Sy Mansour, Serigne Maodo Sy Dabakh, l’ingénieur Mansour Guèye qui était le maître d’ouvrage délégué et Cheikh Ngom en tant qu’architecte.

Suite Au rappel à Dieu d’El Hadj Abdoul Aziz Sy Dabakh, Serigne Mansour Sy Borom Daara Ji en tant que Khalife des Tidjanes aura également à jouer sa partition dans les travaux de rénovation. En collaboration avec ses frères, il y effectuera quelques investissements.

La grande mosquée fut ainsi construite mais pas complètement terminée. Et c’est l’actuel Khalife général Serigne Babacar Sy Mansour qui en est le dépositaire.

L’appel fut ainsi lancé en novembre 2019 par Serigne Babacar Sy Mansour après concertation avec toute la famille Sy. Un Nouveau comité, présidé par El Hadj Makhtar Cissé, est mis en place par Serigne Babacar Sy Mansour, avec comme objectif la finition des travaux.

Une nouvelle dynamique est ainsi créée, un défi pour le président de la commission technique El hadj Bokar Ndiaye qui compte, avec ses équipes, conduire les travaux de finition.

Ainsi, ces travaux de finition restent un des plus grands challenges de la communauté spirituelle se réclamant de Mawlana Cheikh al Hadj Malick Sy. D’ailleurs l’appel lancé par le Khalife général des Tidjanes, à ce propos, et confié à l’association JAMA’ATOU NOUR ASSOUNIYA, semble avoir créé un effet revigorant dans les rangs de la hadra et de l’ensemble des disciples qui y voient une opportunité nouvelle d’asseoir une cohésion communautaire durable, telle que son premier promoteur, Mame Dabakh l’avait souhaité.





Suivez-Nous sur Facebook
Galerie
IMG_0863
IMG_0856
IMG_0853
IMG_0852
IMG_0835
IMG_0834
IMG_0833
IMG_0828